Le gouvernement de l’Ontario dévoile son plan pour stimuler le secteur automobile, promettant un financement de 40 M$ CA

Forte d’une population de plus de 14 millions de personnes, la province de l’Ontario dispose de la plus vaste économie au Canada, laquelle comprend un secteur automobile en évolution rapide. Ce secteur, qui a construit environ 2,2 millions de voitures en 2017 et emploie une main d’œuvre de plus 125 000 travailleurs, représente 11 % du PIB manufacturier canadien.

Le 14 février 2019, le gouvernement de l’Ontario a publié Piloter la prospérité : L’avenir du secteur de l’automobile de l’Ontario (le « plan Piloter la prospérité »), un plan s’échelonnant sur 10 ans et ayant pour but de renforcer la compétitivité et l’innovation du secteur automobile de l’Ontario. Dans ce plan, le gouvernement de l’Ontario établit sa vision de renforcer et de mettre à profit le leadership nord-américain de l’Ontario dans le secteur de l’assemblage automobile et de la fabrication de pièces d’automobile. Cette vision consiste également à faire de l’Ontario un chef de file du développement, de la commercialisation et de l’adoption de technologies de pointe en matière de fabrication et de mobilité.

PILOTER LA PROSPÉRITÉ EN ONTARIO

Le plan Piloter la prospérité prévoit deux phases. Dans la première phase, le gouvernement de l’Ontario attribuera 40,2 M$ CA sur trois ans aux trois piliers d’action du plan :

  1. Créer un climat d’affaires concurrentiel
  2. Stimuler l’innovation
  3. Développer les talent

La seconde phase du plan, dont le dévoilement est prévu plus tard en 2019, traitera des défis et des perspectives qui se dessinent à plus long terme pour le secteur automobile.

Créer un climat d’affaires concurrentiel

Dans le premier pilier d’action de son plan, le gouvernement de l’Ontario prévoit :

  • adopter une approche exhaustive et simplifiée des approbations et de la conformité pour l’ensemble des processus de fabrication sur les sites de travail désignés;
  • accroître les investissements directs étrangers dans le secteur automobile de l’Ontario au moyen de missions menées par le premier ministre et/ou le ministre du Développement économique, de la Création d’emplois et du Commerce de l’Ontario;
  • collaborer avec le secteur automobile dans le cadre des consultations sur les tarifs d’électricité pour le secteur industriel;
  • alléger le fardeau réglementaire pesant sur le secteur automobile, par exemple, en améliorant la transparence et la stabilité du calcul de l’impôt foncier, et en simplifiant le processus d’approbation et de certification pour les sites de fabrication automobile;
  • mettre en place le défi « Place à l’emploi », un concours destiné aux municipalités, aux sociétés de développement économique et aux promoteurs industriels, visant à repérer un site capable d’accueillir une nouvelle usine d’assemblage.

Le gouvernement de l’Ontario envisage également une autre mesure visant à favoriser un climat d’affaires plus concurrentiel. Cette mesure prévoit notamment la mise en place d’un processus d’approbation accéléré pour le développement et le déploiement de la « prochaine génération » d’automobiles et pour les procédés de production.

Stimuler l’innovation

Le deuxième pilier du plan Piloter la prospérité prévoit favoriser la modernisation et la compétitivité de la chaîne d’approvisionnement, ainsi que le développement des technologies destinées aux véhicules connectés et autonomes. Les initiatives annoncées à l’appui de ces objectifs comprennent :

  • Le lancement du Programme de modernisation pour le secteur automobile de l’Ontario (le « PMSA-O ») afin d’aider les fournisseurs de pièces d’automobile à adopter des technologies favorisant la productivité, l’innovation et l’exportation (le PMSA-O se fonde sur le Programme d’amélioration de la compétitivité des équipementiers automobiles);
  • La promotion du développement de nouvelles technologies de mobilité en Ontario en améliorant le Réseau d’innovation pour les véhicules autonomes (le « RIVA ») de la province, notamment par le lancement d’un volet de développement de technologies en vue de créer un banc d’essai de produits et de services dans des conditions hivernales extrêmes.

Développement des talents

Le troisième pilier du plan Piloter la prospérité porte sur l’élaboration d’un plan de gestion des talents et d’un répertoire des compétences, ainsi que la création de stages et d’autres occasions de formation visant les métiers liés à la fabrication automobile. Les mesures annoncées dans le cadre de ce pilier comprennent les suivantes :

  • Créer un portail de formation et d’apprentissage en ligne axé sur les compétences requises dans le secteur manufacturier automobile;
  • Augmenter les fonds du programme AvantageTALENT du RIVA pour financer les stages et les bourses des étudiantes et des étudiants ontariens qui effectuent des recherches sur les véhicules connectés et autonomes;
  • Accroître la collaboration avec le secteur automobile au chapitre de la planification et du développement des compétences afin de maintenir à long terme un bassin de main-d’œuvre dotée des compétences requises dans ce secteur.

SAISIR L’OCCASION

Les fabricants d’équipements d’origine automobile, les fabricants de pièces et les fournisseurs de technologies automobiles auraient avantage à porter une attention particulière à ces initiatives du gouvernement de l’Ontario visant à promouvoir la croissance et les investissements dans le secteur automobile. Les sociétés souhaitant s’implanter ou prendre de l’expansion dans le sud-ouest de l’Ontario, où se conjuguent déjà une plaque tournante de fabrication automobile et une « supergrappe » technologique, pourraient tirer parti de ces programmes. Outre le financement de ces derniers, le gouvernement de l’Ontario souhaitera également soutenir la croissance dans le secteur, compte tenu de son importance au sein de la plus grande économie au Canada.

PROCHAINES ÉTAPES

Dans le cadre de la prochaine phase de son plan, le gouvernement de l’Ontario devrait se pencher sur les grandes tendances macroéconomiques qui ont une incidence sur le secteur automobile. Ces domaines d’intervention pourraient inclure : les investissements visant l’amélioration des réseaux électriques et des technologies liées à ces derniers; l’amélioration des installations électriques existantes et le développement de nouvelles centrales électriques en prévision d’un volume accru de véhicules électriques susceptibles d’entrer sur le marché; et des initiatives de planification urbaine plus étoffées favorisant l’utilisation des véhicules du futur, telles qu’une plus grande fréquence et un plus large éventail de bornes électriques, ainsi que l’étude et la mise en œuvre des changements à apporter aux villes pour favoriser l’intégration des véhicules connectés et autonomes.

Le groupe Industrie automobile de Blakes surveillera de près l’évolution du plan Piloter la prospérité. Nous vous tiendrons au courant de tout nouveau développement à ce sujet, y compris en ce qui a trait à la seconde phase du plan, laquelle devrait être dévoilée plus tard cette année.

Pour en savoir davantage, veuillez communiquer avec :

David Kruse                              416-863-2467
Elizabeth Sale                           416-863-2602

ou tout autre membre de notre groupe Industrie automobile.

Les communications de Blakes et de Classes affaires de Blakes sont publiées à titre informatif uniquement et ne constituent pas un avis juridique ni une opinion sur un quelconque sujet.

Nous serons heureux de vous fournir d’autres renseignements ou des conseils sur des situations particulières si vous le souhaitez.

Pour obtenir l’autorisation de reproduire les articles, veuillez communiquer avec le service Marketing et relations avec les clients de Blakes par courriel à l’adresse communications@blakes.com. © 2019 Blake, Cassels & Graydon S.E.N.C.R.L./s.r.l.